Logo PNG.png

artistes/artists

BLACK LILYS

Black Lilys, c’est le doux mélange qui se crée naturellement entre la voix déchirée de Camille et les mélodies sombres de guitare de Robin. A eux deux, ils nous livrent une «Dark Pop» puissante aimant allier les contrastes.
Suite à leur EP « Memories of a Blind Mind» sorti en 2014, le duo frère soeur saupoudre le paysage musical de leur force sensible, nous invitant dans l’intimité d’une rage qui ne nous laisse pas indifférent. Une sincérité soutenue depuis leurs début par La Ruche • Le Label, comme une lueur sous l’orage.
C’est sur scène que leur complicité semble la plus évidente. En duo ou accompagné par Jean-Noel Godard aux percussions, Black Lilys nous plonge dans un univers très personnel où l’on comprend pourquoi douceur et douleur ne sont qu’à une lettre d’écart.

Le groupe annoncent leur 1er album « Boxes » pour le 30 mars 2018.

Black Lilys is a gentle blend of Camille’s torn rebel voice and Robin’s melancholic tunes on his guitar: the pair matches up ecclectic sounds, to shape a renewed « dark pop », both sweet and rough.
Following « memories of blind mind », their first single released in 2014, the might of the siblings-duet shakes up the musical scene, and reveals a hidden soul of sensitive rage which touches the audience deeply. Genuine and unaffected : the project was soon spotted by the French label, La Ruche, which has supported and developed Black Lilys since its inception.
Camille and Robin’s delicate complicity explodes on stage, wether they perform in duet or in trio with their drummer Jean-Noel Godard. Ultimately, Black Lilys plunges us into a very intimate world of music which takes you beyond to rock  on the narrow edges of sweetness and sorrow.
The band announce their 1st LP «  Boxes » to be released on the 30th of march 2018.

Black_Lilys_3_%C3%82%C2%A9_Regenweibchen_Photography_edited.jpg

DA BREAK

Be Kind Rewind ! 

La nouvelle pépite « Da Break » nous délivre aujourd’hui un inattendu 1er album éponyme digne de l’âge d’or de la HipHop-Soul de la West Coast américaine des années 90’s et de l’esprit Zulu Nation. 

 Un album riche, spontané et moderne réalisé par Bruno « Patchworks » Hovart, sans doute le meilleur arrangeur français de groove et de funk actuel, sublimant les textes de Jen’ alias Hawa qu’elle nous délivre de sa voix soul et sensuelle, portée par le groove à l’ancienne de Rémy Kaprielan. 

 Peace, love and having fun ! 

"Get Over (Yolo)" New single out June 16th 2017.

The new FRESH project DA BREAK announces their first self-titled album, bringing back that old school 90's vibe that will remind you the Hip Hop Soul & R'n'B Flava' you love ! The music is spontaneous, modern, produced by today's best French funk/groove producer Bruno "Patchworks" Hovart, also by great and soulful singer Jen’ « Hawa » Zonou and hard grooving drummer Rémy Kaprielan.

da break_edited.jpg

ELIOTT JANE

Eliott n'aime pas qu'on la range dans une case. D'ailleurs dans Eliott il y a « il » et il y a « elle » : elle est à la fois l'enfant terrible qu'elle a été, et la femme libérée et assumée qu'elle est aujourd'hui. 
Forte d'un parcours atypique, marquée par une vie d'errance et de rue, l'artiste a choisi de raconter la brutalité de la vie avec désinvolture, poésie et franchise. 
Tout en affirmant une plume très singulière, Eliott balance des chansons pop intimiste sans jamais tomber dans une nostalgie larmoyante. 
Son 1er EP “Liberté Chérie” réalisé par Nicolas Steib (MPL, Coeur, Melba, Slogan, Martin Luminet) sorti en janvier 2021, est une déclaration d’amour à la liberté, dans lequel mélancolie et nonchalance côtoient joie et force de vivre.

'Eliott doesn't like to be pigeonholed. In fact, within Eliott, there is « he » and there is « she ». She is now both the enfant terrible she once was, and the proud liberated woman she has become.

With an atypical career, marked by a life of roaming and wandering, the artist has chosen to relate the brutality of life with ease, poetry and sincerity.

Through her strong and unique writing style, Eliott creates intimate pop songs without ever falling into a tearful nostalgia.

Her first E.P « Liberté Chérie », made by Nicoals Steib, released on january 2021, is an affectionate ode to freedom in which melancholy and nonchalance rub shoulders with genuine joie de vivre.'

JOE BEL

Instinctive et autodidacte, Joe Bel donne ses premiers concerts seule à la guitare. À peine quelques mois plus tard, Asaf Avidan découvre sa soul folk envoûtante et lui offre toutes les premières parties de sa tournée européenne. Elle enchaîne avec « Hit the Roads » (2015), un deuxième EP remarqué, qui l'emmènera à nouveau sur les routes d’Europe, puis jusqu’au Japon. 

Au printemps de l’année suivante, le single est choisi pour accompagner la campagne Longchamp réalisée par Peter Lindbergh. Au cinéma, elle interprète une chanteuse en devenir aux côtés de Manu Payet dans le film «Tout pour être Heureux » (2016), dont la Bande Originale, composée de plusieurs de ses titres, se hisse en première place des ventes B.O. en France.
C’est au Québec, à Montréal, qu’elle s’envole finalement pour réaliser son tout premier album « Dreams » avec Marcus Paquin (The National, Arcade Fire), qui sortira à l’automne 2018. 

Self-taught and instinctive, Joe Bel played her first shows solo with her acoustic guitar. A few months later, Asaf Avidan discovers her mesmerizing folk/soul songs and offers her to open for all of his European shows.

She keeps going with "Hit the Roads" (2015), a critically acclaimed second EP, which brings her back on the roads of Europe, and this time even as far as Japan. The year after, the title track is used to promote luxury brand Longchamp’s campaign directed by Peter Lindbergh, and Joe lives her first movie experience by French actor Manu Payet’s side in "Tout Pour Être Heureux", in which she plays a would-be singer and sings her own songs. She chose to produce her first album “Dreams” in Montreal with Canadian musician and producer Marcus Paquin (The National, Arcade Fire), which will be released in the fall of 2018.

MOTEL CLUB

Imaginez-vous dans un road-movie. A bord d’une vieille décapotable vous roulez sans même connaitre votre destination. Le soleil se couche, et vous vous arrêtez dans un Motel au charme suranné, ou des photos sépia ornent les murs pastels. Dans un coin du bar, tourne une vieille platine. Vous soufflez sur un disque pour en chasser la poussière. Et, à la faveur d’un son hypnotique, votre esprit s’abandonne à la rêverie, ou l’extase flirte avec une douce mélancolie. Au gré d’exquises rencontres, vous dansez jusqu’à l’aube. Propulsant l’auditeur dans une faille spatio-temporelle entre les 70’s et nos jours, le binôme offre la bande-son rétro-pop d’un trip hors du commun.Avec un premier album éponyme hallucinogène prévu le 6 mai 2022, Motel Club vous invite au lâcher prise, ravive l’âge d’or de la Pop psychédélique française et s’apprête à bouleverser les codes de la French Touch, d’un souffle suave, et rafraichissant.

Imagine yourself in a Road Movie. You're driving an old convertible without a precise destination. The sun's going down and you make a stop in a "too retro but charming" motel where you can look at some timeless sepia pictures hanging on the pastel walls. At the bar, there's a turntable. You blow on a vinyl record to dust it off. Thanks to the hypnotic sounds, your spirit sets your dreams free, where ecstasy flirts with sweet melancholia. Thanks to some exquisite encounters, you then dance the night away. Transporting the listener into a spatio-temporal rift between the 70’s and today, the combo offers us the Retro Pop soundtrack of an unusual trip. With this first hallucinogenic and self-titled album which will be released on May 6, 2022, MOTEL CLUB brings back the golden age of French Psychedelic Pop and gets ready to rock the French Touch codes with a sweet and refreshing twist.

THOMAS BARRANDON

Graphiste, musicien, amoureux du 7ème art … Thomas s’est épanoui à travers le cinéma de Carpenter, Spielberg, les dessins de Topor, les BO d’Edgar W Froese, Wendy Carlos ou encore Brad Fiedel. Son univers se caractérise par le mélange de ces passions, par le désir de faire perdurer l’imagerie et l’esthétique des années 70/80.

Graphic designer, musician, 7th art lover... Thomas comes into bloom through the cinema of Carpenter, Spielberg, drawings of Topor, the soundtracks of Edgar W Froese, Wendy Carlos or Brad Fiedel. His universe is characterized by a mix of his passions, by the desire of perpetuate the image and esthetic of the 70's/80's.

87_Eliott_Jane_-_©Benoît_Kalka.png
Photo_promo_7_©_Sarah_Balhadère_HD.jpg
IMG_0266.jpg
image0_edited.jpg